Le Tarot de Marseille


Histoire

 

Le Tarot a pu arriver en Europe par les croisés ou les marchands vénitiens. Il sera alors connu sous le nom de Jeu de Naïb. En France, Marseille devint l’un des plus grands centres d’édition des cartes. Son arrivée à Marseille à la fin du Moyen Âge est à l’origine d’une longue tradition de maîtres cartiers et d’une industrie qui demeure florissante jusqu’en 1878, date à laquelle ne subsiste que la maison Camoin, la plus célèbre des carteries marseillaises. Cette dernière fermera ses portes en 1971, et donnera à la ville de Marseille ses précieuses collections de cartes, de tarots, d’outils et d’objets divers qui sont aujourd’hui conservés par le musée du Vieux-Marseille.

 

Parmi les tarots historiques conservés à la Bibliothèque Nationale, le tarot de Jean Noblet est daté de 1650 environ, le tarot de Jean Dodal de 1701 et celui de Nicolas Conver de 1760.
Toutefois, certains thèmes apparaissant sur les lames de ces jeux figuraient déjà sur les cartes enluminées de Visconti et de Charles VI, qui datent du milieu du XVème siècle. Les premiers tarots auraient donc été fabriqués en Lombardie, dans le nord de l’Italie.
En 1760 donc, Nicolas Conver, Maître Cartier, Imagier du Roi, dessina le premier véritable Tarot de Marseille, édité l’année suivante à Marseille. Ce jeu devint très vite l’outil de la majorité des Devins et Voyants du 18ème siècle. Il fondera la fabrique Conver qui devient plus tard la Maison Camoin par le mariage de Jean-Baptiste Camoin avec une des héritières de la Maison Conver.

Ce Tarot fut reproduit par Paul Marteau en 1930 et édité par la Maison Grimaud sous l’appellation exacte de Tarot de Marseille.

 

Les cartes

 A la différence d’autres tarots divinatoires, le Tarot de Marseille présente un contenu iconographique médiéval. Les couleurs, qui diffèrent en quantité et en teinte selon les éditions, sont plus ou moins nombreuses.

Les lames du jeu représentent un parcours initiatique. Le jeu est composé de 78 cartes, dont 22 arcanes majeurs et 56 mineurs.

Les arcanes majeurs se répartissent en une carte sans numéro appelée « Le Mat » et 21 cartes numérotées en chiffres romains. Elles sont fortes de nombreux symboles ésotériques. Elles peuvent être utilisées seules sous la forme d’un oracle.

Les Arcanes majeurs

Le Bateleur
II. La Papesse
III. L’Impératrice
IIII. L’Empereur
V. Le Pape
VI. L’Amoureux
VII. Le Chariot
VIII. La Justice
IX. L’Hermite
X. La Roue de Fortune
XI. La Force
XII. Le Pendu
XIII. L’Arcane sans nom / « La Mort »

XIV. Tempérance

XV. Le Diable

XVI. La Maison Dieu (ou la Tour)

XVII. L’Étoile

XVIII. La Lune

XIX. Le Soleil

XX. Le Jugement

XXI. Le Monde

XXII. Le Mat (ou le Fou) ou « Zéro » selon la convention choisie. Le Mat est parfois classé au 21° rang, Le Monde étant alors au 22°.

 

 

Les différents types de tirage

 

Il existe beaucoup de méthodes de tirage du Tarot de Marseille, qui dépendent des attentes du consultant.

 

Le tirage à une lame

Le Tirage à une seule lame permet d’avoir une réponse précise à une réponse simple. Il utilise uniquement les 22 lames majeures du Tarot.

Le tirage à trois lames

Ce tirage est très facile à effectuer et permet d’obtenir une réponse rapide et précise. Il est construit sous la forme d’un raisonnement logique : thèse, antithèse, synthèse.

La thèse, sera le côté positif de la question. La lame sera placée à gauche.

L’antithèse représente les risques, les événements extérieurs qui peuvent venir entraver le bon déroulement des choses. La lame sera placée à droite, en face de la première.

La synthèse sera la réponse à la question. Elle s’obtient en additionnant les nombres des deux lames précédentes, réduits si le nombre dépasse 22. Cette lame sera placée entre les deux autres, décalée vers le haut.

Le tirage en croix

C’est le tirage le plus répandu et le plus apprécié. Il donne un éclairage sur une question précise. La croix est un symbole très ancien que l’on retrouve dans toutes les civilisations. Elle est l’image de l’homme qui prend sa réelle dimension. Elle est le symbole de l’intermédiaire entre la terre et le ciel. En son centre se rejoignent les contraintes, de son centre jaillissent les possibilités.

La première carte représente les atouts du consultant, la deuxième, les obstacles, la troisième évoque la situation présente, la quatrième annonce le résultat. Une cinquième lame, de synthèse, peut également être tirée pour permettre de nuancer et d’affiner l’interprétation.

Le Roue astrologique

La roue astrologique est la méthode de tirage la plus complète mais également la plus complexe. Elle permet de faire un point précis dans chacun des différents secteurs de la vie du consultant au cours des 12 mois suivants le tirage. L’objectif n’étant donc pas de répondre à une question précise, mais de dresser le thème du consultant.

Le consultant tire 12 lames majeures qui vont correspondre aux 12 Maisons astrologiques d’un thème astral.

Maison I : le ou la consultant(e), son état d’esprit, ses potentialités.

Maison II : les finances, les biens, les acquisitions

Maison III : les frères, les sœurs, l’entourage proche

Maison IV : le foyer, la famille

Maison V : la vie sentimentale et affective

Maison VI : le travail, la santé

Maison VII : vie sociale, rapports avec les autres

Maison VIII : les changements et mutations essentielles

Maison IX : les voyages, les études, les progrès spirituels

Maison X : destin, ambitions

Maison XI : les amis, les appuis

Maison XII : les épreuves, les secrets.

 

Certaines maisons sont en correspondance, c’est-à-dire qu’elles permettent de voir l’évolution de la situation du consultant.

 

L’interprétation de la Roue s’obtient par des « assemblages » de Maison. Les Maisons 1 et 4 donneront des précisions sur l’état d’esprit du Consultant mais également la nature des bases acquises.
La Maison 7 faisant face à la Maison 1 vous informera « vers quoi tend le consultant, son évolution ».
La Maison 10 indique l’aboutissement et l’évolution du thème pour l’année.

Cette première démarche terminée, l’Interprète pourra alors poursuivre son travail en s’intéressant aux situations matérielles, professionnelle, affective ainsi qu’à la santé du sujet.

Situation Matérielle
Maison II + Maison VIII

Situation Professionnelle
Maison VI + Maison X

Situation Affective
Maison V+ Maison VII
Maison IV si le Consultant est marié

La Santé
Maison VI + Maison XII

La Spiritualité
Maison VIII + Maison IX

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.