L’astrologie hindoue


Fondements

L’astrologie hindoue, aussi nommée Astrologie védique ou jyotish, est sidérale. Elle prend en compte le décalage dû à la précession des équinoxes.

C’est un système astrologique issu des Vedas.

Les Védas qui signifient « connaissance », « qui a été vu » en sanskrit sont 4 livres « révélés » par les divinités aux sages de l’époque védique, censés contenir toute la sagesse divine.

Les hindous pensent que les Védas existent depuis toujours, et pour toujours, se transmettant de bouche à oreille, et les considèrent comme la « connaissance révélée ».

 

Les Véda constituent sans doute le corpus de connaissance le plus ancien et sont la base de la littérature indienne. Ils traitent d’astrologie, d’astronomie, de rituel, et comment ceux-ci se relient à la vie spirituelle de l’humanité.

 

Le panthéon hindouiste est composé de trois divinités prédominantes : Mitra, Varuna et Indra. La tradition dit qu’il y a 33 millions de divinités en tout. Dans les Védas, les dévas, ou demi-dieux constituent une véritable société. Agni était le prêtre actuel. Mitra symbolise l’alliance entre les hommes et les demi-dieux, et Varuna, le châtiment que méritent ceux qui la rompent. Ils sont assistés d’Aryaman et de Bhaga. Mitra garde la lumière, Varuna préside à la nuit. Indra détient la fonction guerrière. Les dévas de la production des richesses et de la prospérité, sont très en retrait dans les Védas; mais par ailleurs très populaires: en effet Shiva, son fils Ganesh, son épouse Durga ou encore Shri Laksmi, la divine Mère universelle sont très adorés pour la fortune qu’ils accordent. Ils sont en général liés à la production de la lumière, comme les Ashvins, cavaliers du ciel jumeaux qui paraissent à l’aurore.

Principe

La base de calcul d’un astrologue hindou comprend, comme en Occident les signes (Rashis), planètes (Grahas), aspects, maisons (Bhavas), l’ascendant (Lagna) et les liens entre planètes et entre maisons.

 

Le travail de l’astrologue repose sur l’idée que l’être humain est connecté à l’univers. Chaque symbole, signe, planète, maison, est un karaka, soit un « significateur » d’un domaine de vie. Il renseignerait sur les facilités ou difficultés « prévues » pour la personne dans chaque domaine de vie, par le plan de vie constitué par le thème astral. Il y a donc différentes branches dans l’astrologie. Il y a « Muharta » qui est l’astrologie dite « élective », c’est celle qui prévoit le moment adéquat pour commencer une entreprise. Vivaha est l’astrologie « nuptiale » qui décide de la légitimité d’un couple et de la période idéale pour le mariage.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.